PORQUOI LES ÉMOTION BLOQUENT T'ELLE ?  

Une fois comprises les étapes présentées dans l’article précédent concernant l’accueil des émotions et leur traversée, il reste à les mettre en œuvre. Car les émotions devancent la réflexion.

Sans apprendre à les traverser, on est en permanence ballotté par elles.  

 

Il arrive qu'à cette phase vous n'arriviez pas à aller au terme de la résolution de l’émotion.

Vous pouvez vivre ce freinage comme un échec. Ce processus est la marque d’une résistance.

- Qu’est-ce qui crée cette résistance, pourquoi avons-nous tant de mal à changer ?  

- Pourquoi avons-nous toujours tendance à répéter les mêmes comportements face aux situations que nous vivons ?

Je vous propose d'explorer les mécanismes principaux pour vous aider dans votre cheminement.

Dans ce but, il me paraît intéressant de commencer par expliquer ce processus de résistance que tout processus de changement implique, vous aborderez plus sereinement cette étape.

La résistance au changement

Ce n’est pas facile de lâcher ce à quoi nous sommes habitués.

Pour changer, il faut abandonner l’ancien et donc accepter sa perte.

C’est un vrai processus de deuil, condition nécessaire pour accueillir le nouveau.

Pour certains ce processus sera court, ne durera que quelques minutes, pour d'autres ce sera beaucoup plus long et difficile à franchir.

Ce processus est un passage obligé pour espérer vivre sereinement dans l'avenir.

A titre personnel, j’ai souvent vécu cette étape comme angoissante, conserver une habitude bien installée me rassurait.

Il m'a donc fallu du temps, gagner en confiance pour accepter ce processus de vie et accueillir une nouvelle manière d’être.

 

Au fil des années, j'ai rencontré beaucoup de personnes qui portaient comme moi cette peur de l'inconnu et cette crainte de perdre le contrôle. C'est un vrai apprentissage que de lâcher nos repères.

- Qu'est-ce qu'un mécanisme de défense ? 

Il s'agit d’un mécanisme psychologique inconscient qui vise à échapper ou à réduire des tensions psychiques, conflit interne, angoisse, peur etc.

Ce mécanisme est une protection, mais il est aussi une prison nous barrant le chemin vers nous-même.

Ce qui nous pose réellement problème reste caché.

Nous fonctionnons tous avec des mécanismes de défense et ils sont d’ailleurs indispensables pour notre fonctionnement psychique. Ils maintiennent notre équilibre intérieur.

Nous les utilisons de façon inconsciente. Notre organisme s'oriente naturellement vers ce qui nous donne le plus de plaisir. Il est nécessaire de comprendre leur fonctionnement afin d’éviter qu’ils ne se maintiennent et se cristallisent en produisant des conduites addictives : telles que regarder son portable de façon compulsive, être dans la rumination, le tabac, l'alcool, se mettre dans une bulle et rêvasser etc.

Des mécanismes de défense trop rigides empêchent l’évolution harmonieuse de la personnalité.. 

Deux stratégies cohabitent : une de défense et une d'adaptation

Notre physiologie cherche en permanence à maintenir un équilibre. Quand ce n'est pas possible, notre organisme met en place des mécanismes afin de nous protéger en nous évitant de souffrir. Ces mécanismes sont universels. Ils sont au service de notre survie. 

En fait il existe deux types de mécanismes de protection :

Il existe une multitude de mécanisme de protection, deux stratégie sont a distingués.

- L’un dit stratégie de défense, subi, automatique, inconscient et involontaire, est acquis dès l'enfance.

Il constitue un système de protection réflexe

- L’autre dit stratégie d’adaptation, choisi, construit consciemment lors de l’évolution de la personne.

Il devient une liberté construite.

Exemple : Un adulte brise un objet

Stratégie de défense :  Il peut laisser échapper : “Je ne l’ai pas fait exprès” comme le dirait un enfant

                       Ou encore, il peut peut cacher sa faute, n'arrivant pas à l'assumer

Stratégie d'adptation :  Il peut exprimer tout de suite son regret et proposer une réparation 

Nous avons affaire dans les deux cas à un mécanisme de protection défense et donc d’adaptation. je trouve que ctte phrase embrouille dans la comprehension, car on parle a la fois de défense et d'adaptation, je comprend tout a fait, mais on a séparé les deux et on les réunie à nouveau.

Dans la stratégie A  sur un mode connu depuis l'enfance et dans la stratégie B le mécanisme a été revu sur un mode adulte et de réparation, l'adulte arrive à faire face à la situation.

4) Besoin ou message derrière l’émotion

Pour avancer dans la vie j'ai tout intérêt à considérer mes émotions comme des signaux à accueillir.

Elles me délivrent un message ou m'indiquent qu’un besoin est satisfait ou ne l’est pas.

Elles transmettent l’énergie au mouvement.

Dans cette phase, l'émotion se calme progressivement, les sensations physiques s'apaisent, son énergie est redirigée vers la satisfaction des besoins. On peut les prendre en charge pour retrouver son équilibre.

Exemples :

- La joie nous informe d’un état  de bien-être.

- La peur exprime par exemple un besoin de sécurité.

- La colère révèle un besoin de respect et/ou de considération.

- La tristesse exprime un besoin de réconfort.

d7bLN_UlhPiwGHSqWT2TikbZMK0-450-4.png

Références :

- Méthode TIPI de Luc Nicon
- Émotions : Enquête et mode d’emploi de Art Mella (tome 1)
- Bambou au pays des émotions, ouvrage collectif inspiré de la méthode de Thierry Vissac
- L’univers des sensations, le langage des émotions, l’expression des besoins (jeu de carte) de la FCPPF
- La roue des émotions, lautrementdit.net
- Crédit photo, la vague 1 : Blog de Bodo